Retour

Côte-Nord : les employés de métiers d'Hydro-Québec de retour au travail

Après une journée de grève illégale, hier, le Syndicat des employés de métiers rencontrera la direction d'Hydro-Québec au cours des prochaines semaines. Ils discuteront du climat de travail difficile à la centrale de Manic-5 et d'autres problèmes soulevés par les travailleurs de la Côte-Nord.

Le syndicat et la direction d'Hydro-Québec ont participé à une séance de conciliation convoquée par le Tribunal administratif du travail à Montréal, lundi soir. Les deux parties en sont finalement venues à une entente après des heures de négociation.

Le syndicat aura donc 30 jours pour préparer un document détaillant tous les problèmes rapportés par les travailleurs sur la Côte-Nord et ensuite le présenter à un comité de direction. Le syndicat s'est notamment engagé à demander à ses membres de ne plus participer à une grève illégale.

« On va aller chercher les faits, ce qui se passe dans toute la région avec les différents groupes de travailleurs. [...] Et on a l'engagement aussi de regarder chaque situation une à une, puis de régler le problème », affirme Michel Martin, président régional du Syndicat des employés de métiers pour la région de Manicouagan.

Hydro-Québec, de son côté, ne suspendra pas les employés qui ont débrayé à Forestville, Baie-Comeau, Sept-Îles et Havre-Saint-Pierre. Par contre, ils recevront une lettre de réprimande et ne seront pas payés pour cette journée passée à manifester.

Le Syndicat des employés de métiers consultera ses membres au cours des prochaines semaines pour préparer cette rencontre qui aura lieu avec la direction pour améliorer le climat de travail dans les centrales de la Côte-Nord.

D'après les informations de Marlène Joseph-Blais

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards