Retour

Coup de pouce pour les maisons intergénérationnelles à Percé

Les maisons habitées par plusieurs générations d'une même famille à Percé auront droit à des exemptions de taxes. Cette mesure vise à inciter la population à se tourner vers ce type d'habitation.

Un texte de Joane Bérubé

Pour en bénéficier, les demandeurs devront respecter des critères établis par la municipalité, explique le maire André Boudreau.

Il s'agit notamment d'une résidence où il y existe une partie adaptée ou divisée de manière à ce qu'une personne d'une même famille puisse y habiter tout en étant chez elle et tout en pouvant communiquer de l'intérieur avec le reste de la maisonnée.

Officiellement, selon le maire, il existe cinq maisons du genre à Percé. Toutefois, André Boudreau croit que plusieurs maisons répondent aux critères, mais que les propriétaires ne le savent pas.

La Municipalité va d'ailleurs informer les citoyens sur ces nouvelles mesures et sur les moyens d'adapter leur résidence pour se conformer aux critères.

Le maire Boudreau croit que l'exemption de certaines taxes, comme celles liées à la collecte des déchets et aux services d'égout ou d'aqueduc, viendra aider autant les personnes âgées que les jeunes couples. « On veut inciter les jeunes couples à s'établir à Percé et permettre aux personnes âgées de demeurer dans le village », précise-t-il.

Le maire lui-même habite dans une maison intergénérationnelle depuis 30 ans. « Ma mère a 95 ans cette année. Quand je suis revenu chez nous, ça m'a donné un coup de main », admet M. Boudreau.

D'autres municipalités du Québec ont adopté des mesures similaires, dont la municipalité de Saint-Nicolas, près de Québec.

Plus d'articles