Groupe Unipêche MDM achète l'usine de transformation Cusimer de Mont-Louis. L'usine de Mont-Louis devient la sixième usine de Groupe MDMP qui compte dans son giron d'importantes usines comme celles d'Unipêche MDM à Paspébiac et à Longue-Pointe-de-Mingan.

Le président d'Unipêche MDM, Jean-Marc Marcoux, assure que l'entreprise aura sa place au sein du Groupe. « Cusimer, dit-il, est une belle petite entreprise familiale, qui va bien. Il y a de bons travailleurs. C'est aussi une entreprise qui est aussi près d'une entreprise qu'on a, à Tourelle, à une cinquantaine de kilomètres. »

Le fondateur de Cusimer, Laurent Normand, avoue que ce ne fut pas une décision facile à prendre. Cusimer est une entreprise familiale où travaille entre autres un de ses fils, Dan, coordonnateur des opérations.

Ce dernier souligne que les nouveaux acheteurs partagent la vision de gestion qui a guidé sa famille jusqu'à maintenant. « Initialement, moi et mes frères ont avaient l'intention de pouvoir poursuivre sauf que les coûts liés à la transaction nous auraient pris à la gorge et on aurait possiblement pas été en mesure de pouvoir passer à travers une simple tempête », explique Dan Normand.

Laurent Normand précise que l'usine a reçu d'autres offres, mais que celle du Groupe MDMP a été vraiment préférée en raison de l'orientation du Groupe.« Nous avons participé avec eux à une mission commerciale avec eux, raconte M. Normand, et ils nous ont un petit peu impressionnés. »

Deux des trois fils de Laurent Normand, dont Dan Normand, continueront de travailler au sein de Cusimer.

Cusimer de Mont-Louis transforme du poisson de fond et embauche une cinquantaine de travailleur en haute saison. Une quinzaine de pêcheurs indépendants approvisionnent l'usine qui a été fondée en 1987.

Les nouveaux propriétaires ont donné l'assurance aux employés et aux pêcheurs que les activités seraient maintenues. « On s'associe à un groupe solide qui est émergent », fait valoir Dan Normand.

Récemment Cusimer s'était lancé dans la charcuterie de poisson. Dan Normand croit qu'avec la force du groupe MDM, il sera plus facile de mettre en marché ce produit de troisième transformation. « C'est une expertise qui nous manquait », commente Dan Normand.

Jean-Marc Marcoux entend en effet poursuivre ce volet de l'entreprise : « C'est dans nos cartons de continuer et d'améliorer les ventes, notamment la deuxième et troisième transformation. »

Le Groupe Unipêche MDM embauche environ 700 personnes en saison. Plus de 90 % de la production est exportée sur les marchés américains et asiatiques.

Le montant de la transaction n'a pas été divulgué.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine