Retour

D'autres pompiers forestiers de l'Est du Québec s'envolent vers la Colombie-Britannique

La Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) va dépêcher en Colombie-Britannique un autre groupe de 12 pompiers de l'Est du Québec.

Un texte de Marlène Joseph-Blais

Ces travailleurs, rattachés à la base de Baie-Comeau, proviennent de la Côte-Nord, de la Gaspésie et du Bas-Saint-Laurent.

Le contingent du Québec, qui comprend une quarantaine de personnes, s'envolera vendredi pour aller participer au combat des importants incendies de forêt dans l'Ouest canadien.

Ces ressources remplaceront les 43 pompiers forestiers québécois qui étaient déployés depuis le 18 juillet. Leur retour est prévu jeudi.

Ressources suffisantes

Bien qu'elle envoie des ressources dans l'Ouest canadien, la SOPFEU dit avoir le personnel requis pour combattre les incendies qui pourraient être allumés sur son territoire.

La porte-parole de l'organisation, Isabelle Gariépy, assure qu'il reste suffisamment de pompiers forestiers au Québec. « On regarde les prévisions et on envoie l'aide qu'on est capable de fournir », précise-t-elle.

Au Québec, environ 300 pompiers sont en poste chaque été pour combattre les feux de forêt. À cela, s'ajoutent 600 personnes qui peuvent être appelées à intervenir lors d'un incendie à la demande de la SOPFEU.

Sur la Côte-Nord, l'indice de danger d'incendie est extrême mercredi dans le secteur de Forestville. Il est très élevé à Baie-Comeau et dans la Manicouagan.

Partout au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie, le risque d'incendie en forêt varie de très élevé à extrême, selon les secteurs.

Plus d'articles

Commentaires