Retour

David Pelletier en paix, 15 ans après la controverse autour de sa médaille d'or

Les gens de Sayabec se souviennent encore du 11 février 2002. Les patineurs canadiens, Jamie Salé et David Pelletier, voyaient la médaille d'or leur échapper, au profit du couple russe, aux Jeux olympiques de Salt Lake City. Cette décision avait soulevé toute une controverse. L'athlète originaire de Sayabec, David Pelletier, et l'analyste Alain Goldberg, reviennent sur cette histoire qui a marqué à jamais le sport olympique.

Contre toute attente, c'est le couple russe d'Elena Bereznaya et d'Anton Sikharulidze qui avait obtenu la première place, même s'ils avaient commis deux fautes. C'est la juge française qui avait fait pencher la balance en faveur des russes.

La Fédération canadienne de patinage artistique avait porté en appel la décision des juges.

Quelques jours plus tard, le Comité international olympique et l'Union internationale du patinage avaient décidé d'attribuer une médaille d'or aux athlètes canadiens. Le couple russe avait tout de même conservé sa médaille.

Écoutez l’athlète David Pelletier et l’analyste Alain Goldberg lors de l’émission Bon pied, bonne heure! Avec Isabelle Lévesque

Aujourd’hui, le patineur originaire de Sayabec, David Pelletier, se souvient encore très bien de cet événement.

Jamie et moi on a toujours plaisir à en parler parce que malgré la controverse, pour nous, ce qui reste c’est la performance »

David Pelletier, médailler d’or

L’analyste Alain Goldberg

L’analyste en patinage artistique canadien, Alain Goldberg, était aux premières loges lors de la performance des athlètes et a toujours été convaincu que le couple Salé-Pelletier venait de se faire voler la médaille.

« Ils avaient fait un programme sans faute, alors que les Russes avaient commis deux ou trois fautes et ça se voyait comme le nez au milieu de la figure » dit-il.

C’est véritablement un hold-up sur la médaille d’or par rapport à nos athlètes et à David et Jamie.

Alain Goldberg, analyste en patinage artistique

C’est d’ailleurs l’analyste qui avait fait réaliser l'injustice à David Pelletier, à l'époque.

Lors du tour d’honneur à la fin des cérémonies des médailles, Alain Goldberg s’adressait à David Pelletier, à partir du bord de la bande « Il m’a dit : David, c’est la juge française, tu vas voir, ça va sortir. Je te le promets »

Depuis cette époque, des changements dans la façon de juger les patineurs artistiques ont été effectués, se rappellent M. Goldberg. « Je dirais que ce n’est pas parfait, mais ça s’est grandement amélioré »

Écoutez ce reportage qui raconte comment les gens de la Valléede la Matapédia ont vécu cette histoire en 2002.

David Pelletier travaille maintenant avec les joueurs de hockey de l’équipe des Oilers d’Edmonton. Il a aussi été intronisé au Panthéon des sports canadiens à Calgary.

De son côté, Alain Goldberg, commentera et analysera ses huitièmes jeux olympiques, lors des compétitions qui auront lieu à Pyongyang en 2018.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un oisillon aide son frère à sortir de sa coquille





Rabais de la semaine