Des travaux de décontamination ont eu lieu sur la route 185 au cours des derniers jours. Lors des travaux effectués à Saint-Antonin, différentes mesures ont dû être prises par le ministère des Transports en raison de la présence d'amiante dans l'asphalte.

Un texte de Patrick Bergeron

De 1997 à 2007, le ministère a utilisé des fibres d'amiante afin de rendre l'asphalte plus durable. La direction régionale du ministère garde une liste des sites ou le matériau a été utilisé. En 2011, le ministère des Transports a retiré l'amiante des normes techniques permises.

Lorsque des travaux d'asphaltage sont effectués à ces endroits, différentes procédures sont appliquées afin de limiter les dangers pour les travailleurs et les utilisateurs de la route. La porte-parole régionale du ministère des Transports du Québec, Myriam Leclerc, confirme que les employés doivent porter des combinaisons spéciales en plus d'appareils respiratoires.

D'autres travaux similaires seront effectués au cours des prochains mois sur le réseau routier bas-laurentien. Selon le ministère, la fibre d'amiante n'aurait pas été utilisée sur les routes de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine