Retour

De l'essence renversée force la fermeture de l'école l'Escabelle de Cap-Chat

Les élèves de l'école primaire de la Haute-Gaspésie ont eu une surprise lundi matin. La direction leur a interdit l'accès au bâtiment en raison d'une odeur d'essence. Les pompiers ont pourtant vite trouvé et réglé le problème. Cette histoire rappelle une autre évacuation survenue plut tôt cette année et qui avait soulevé les critiques des parents.

Un texte de Jean-François Deschênes

Le directeur du service des incendies de Cap-Chat, Carol Dugas, assure qu'il n'y a rien à craindre.

Il explique que durant la fin de semaine, de l'essence a été renversée dans un entrepôt annexé à l'école. Il estime qu'une petite quantité est tombée par terre. Le liquide s'est évaporé et l'odeur s'est imprégnée dans l'école. Lundi matin, les fenêtres ont été ouvertes pour bien aérer le bâtiment.

Des recommandations seront faites à la Commission scolaire des Chics-Chocs et préciseront d'entreposer les produits dans un bâtiment plus loin et plus aéré, selon M. Dugas. Il ajoute que le responsable a nettoyé le tout avec de l'eau et du savon et qu'une décontamination ne sera pas nécessaire.

Retour en classe en après-midi

Les élèves de l'école l'Escabelle de Cap-Chat pourront regagner les classes en après-midi. À la suite de l'événement, le secrétaire général de la Commission scolaire des Chic-Chocs, Claude Petitpas, promet de revoir les façon de faire pour l'entretien de la machinerie.

La porte-parole de la commission scolaire, Marie-Noël Dion, précise que l'essence s'est écoulée au moment où un employé faisait une mise au point sur un tracteur pour les travaux du début de saison.

Claude Petitpas assure que les deux événements ne sont pas liés.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine