Retour

De nombreuses réactions au projet de loi sur la légalisation de marijuana dans l’Est

Les réactions sont nombreuses dans l'Est du Québec à la suite du dépôt du projet de loi sur la légalisation de la marijuana. Même si plusieurs sont en accord avec la décision du gouvernement fédéral, d'autres craignent les impacts de cette décision.

Un intervenant du Centre de la Montée de Rivière-Ouelle considère que la légalisation de la marijuana au Canada d'ici 2018 aiderait à mieux protéger les consommateurs en réglementant, entre autres, le taux de THC contenu dans le cannabis.

De son côté, le directeur du Centre d'intervention le Rond Point de Sept-Îles pense que le gouvernement n’est pas encore prêt.

La députée bloquiste de Manicouagan, Marilène Gill, a d’ailleurs quelques inquiétudes par rapport aux responsabilités qui viendront avec un tel changement, notamment d'un point de vue de sécurité, de prévention et d’éducation.

Le bâtonnier du Barreau du Québec pour l’Est du Québec estime que le nombre d'accusations criminelles et la vente de marijuana par le crime organisé ne diminueront pas avec l'application de cette loi, qui permettrait la possession de 30 grammes de cannabis.

Tous s'entendent toutefois sur un point : la légalisation de la marijuana ne doit pas banaliser sa consommation. Plusieurs intervenants demandent qu'une partie des sommes recueillies par Ottawa et par les provinces soient réinvesties pour améliorer les programmes de prévention auprès des jeunes.

D’après les informations de Patrick Bergeron et d’Alix-Anne Turcotti

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine