Retour

De nouveaux locaux pour le Centre régional d'éducation pour adultes de Uashat

Le Centre régional d'éducation pour adultes (CRÉA) de Uashat-Maliotenam profitera cette année de nouveaux locaux. Le nouveau bâtiment permet d'augmenter le nombre d'élèves et d'enseigner avec un meilleur confort.

Depuis janvier 2016, les cours se donnent au sous-sol de l'église Kateri Tekakwitha de Uashat.

Tout en affirmant avoir apprécié son expérience dans l’ancien local, l’étudiante Annie Tricia Thirnish-Saint-Onge se réjouit du confort du nouveau bâtiment.

« Il n’y avait pas de classe séparée et il fallait mettre nos choses sur la table au lieu d’un casier. Ça fait du bien d’être moins serrée! », explique celle qui souhaite devenir ambulancière ou infirmière.

Davantage d’élèves

Les nouveaux locaux situés à Uashat accueillent 75 élèves cette année. C'est 25 de plus depuis l’an dernier. Le centre aurait l'espace pour ajouter un autre groupe de 25 élèves supplémentaires.

Malgré leur nouveau bâtiment, l'école ne suffit toujours pas à la demande, précise le directeur du centre, Denis Dionne. Le CRÉA ne disposerait pas, selon lui, de suffisamment de personnel enseignant pour accepter toutes les inscriptions au centre.

« Avant on était restreint par l’espace, et maintenant, c’est au niveau des ressources humaines qu’on est restreint, précise-t-il. On a une liste d’attente. »

Une école bilingue

Les cours du centre d’éducation se donnent tous en français. Cependant, les autres services du centre sont disponibles en innu.

« Toutes les autres personnes, la conseillère en orientation, l’adjointe-administrative et la secrétaire parlent innu. Ici, ils peuvent être accueillis dans leur langue », explique le directeur Denis Dionne.

Le calendrier scolaire est aussi adapté aux traditions innues, avance le directeur. À titre d’exemple, les horaires ont été conçus pour permettre aux élèves de partir à la chasse au printemps.

L'école va accueillir des élèves des communautés autochtones de toute la région de la Côte-Nord. Des adultes de Schefferville, de Mingan et de La Romaine ont convergé vers cette école pour la rentrée.

D'après les informations de Laurence Royer

Plus d'articles

Commentaires