Retour

De plus en plus fréquentée, la station touristique Pin rouge fête ses 25 ans

La station touristique Pin rouge, à New Richmond, souligne ses 25 ans cette fin de semaine. La nouvelle neige et le soleil magnifique accompagnent les célébrations et font le bonheur des amateurs de sports de glisse. La direction célèbre aussi le succès obtenu ces dernières années.

Un texte de Brigitte Dubé

Écoutez ici l'entrevue réalisée par Yves Larouche, à l'émission « Bon pied bonne heure »

Parmi les activités proposées, un menu spécial pour Pâques, une chasse aux cocos et la présence du groupe de percussionnistes Beding Bedang. Samedi, la station offrait un « party » aux sons et aux couleurs des années '90.

Après des années difficiles, les gens sont de plus en plus nombreux à fréquenter la station, qui fait partie du Parc régional Petite-Cascapédia.

Selon le directeur général, Benoît Trépanier, l'engouement des deux dernières années est remarquable. Il se réjouit de voir que la région a gagné son pari en investissant 12 millions de dollars au cours des 10 dernières années, pour développer le site. Des chalets et un camping se sont ajoutés. La station a aussi investi dans un système d'enneigement.

Benoit Trépanier évalue les retombées économiques à plus de 13 millions de dollars depuis huit ans. Entre autres, 30 personnes travaillent au parc l'hiver, pour une masse salariale de 600 000 $.

Il indique que la station poursuit ses efforts pour diversifier ses sources de revenus.

 « Un autre projet, envisage-t-il, c'est de développer l'événementiel à Pin rouge et, de cette façon, d'en faire un lieu où l'on peut aller skier, mais où on peut aller faire autre chose. Entre autres, on veut agrandir le camping, qui va très bien. L'année passée, il a réalisé des profits de 75 000 dollars, donc il est profitable. »

Benoit Trépanier veut aussi développer des activités estivales.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine