Retour

Début des consultations pour le désenclavement de la Basse-Côte-Nord

Le gouvernement du Québec entreprend une démarche de consultation concernant le désenclavement hivernal de l'île d'Anticosti et de la Basse-Côte-Nord. 

Selon le gouvernement, la démarche de consultation permettra de cerner les attentes et les besoins des résidents en matière de transport de passagers et de marchandises, et d'élaborer divers scénarios pour le désenclavement hivernal.

Les acteurs locaux auront jusqu'au 3 août pour se prononcer dans ce dossier et faire parvenir leurs commentaires par écrit au ministère des Transports. Le ministre responsable du Plan Nord, Pierre Arcand, invite les personnes concernées à s'exprimer. 

« Les résidents de l'île d'Anticosti et de la Basse-Côte-Nord pourront s'exprimer sur des pistes de solution permanentes concernant les enjeux liés aux déplacements pendant l'année. Des services adaptés à leur réalité sont nécessaires pour leurs besoins en matière de transport », a ajouté le ministre Pierre Arcand.

Des attentes à Blanc-Sablon

Le maire de Blanc-Sablon, Armand Joncas, espère que la solution permettra d'avoir des produits toute l'année. « Au moins 60 % de ce que le monde consomme dans les épiceries aujourd'hui, la date d'échéance est entre 8 et 15 jours, donc si on n'est pas desservi 12 mois par année, quelque part, il va nous manquer des produits », a-t-il expliqué.

Armand Joncas souhaiterait qu'un bateau assure un service toute l'année. « Toutes les infrastructures de base pour recevoir ou expédier notre marchandise, c'est déjà sur place. Si on change nos moyens de transport, ça va être différent », a-t-il ajouté.

Les ministres se rendront cet automne sur la Basse-Côte-Nord afin de discuter de la solution retenue à la suite de l'étude des mémoires reçus.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête effrayante en Hongrie





Rabais de la semaine