Retour

Début du procès de Brook Makara à Sept-Îles

Le procès de Brook Makara, un Ontarien accusé de menaces de mort et d'intimidation à l'endroit d'employés de Service correctionnel du Canada, s'est amorcé lundi au palais de justice de Sept-Îles.

Un texte d'Alix-Anne Turcotti. D'après les informations de Katy Larouche

Les événements seraient survenus en février dernier au moment où l'homme était détenu au pénitencier fédéral de Port-Cartier.

Brook Makara a choisi de se représenter tout au long de son procès pour menace de mort et intimidation.

La couronne a commencé à présenter sa preuve. Le premier témoin entendu, Jocelyne Hart, était agente de libération conditionnelle au moment des faits. Elle a raconté que c'est lors d'une rencontre pour sa remise en liberté que Brook Makara aurait fait preuve d'agressivité.

Selon les témoins, l'accusé se serait dit insatisfait de ses conditions de remises en liberté. Il aurait également dit que de fausses informations étaient inscrites dans son dossier. C'est à ce moment qu'il aurait proféré des menaces de mort envers les personnes chargées de compléter son dossier de remise en liberté. Il aurait également menacé d'étrangler l'une de ces personnes.

C'est à la suite de cet évènement qu'une enquête a été déclenchée en mars 2015.

Brook Makara fera entendre ses témoins mardi. Le procès pourrait durer quelques jours.

 

Plus d'articles

Commentaires