Retour

Déchets sur la plage de Matane : peu dangereux pour l'environnement, selon Uni-Vert

Le coordonnateur du groupe environnemental Uni-Vert, Guy Ahier, dit ne pas aimer voir tous ces débris qui jonchent les berges de Matane, mais il ne s'inquiète pasSur une centaine de mètres, entre l'Hôtel Le Riôtel et le secteur de Petit-Matane, plusieurs dizaines de blocs de béton se mélangent à de la ferraille rouillée, à la vue des passants. 

Un texte de Laurence Gallant

« Ce sont des matières inertes. Présentement, je ne pense pas que ça cause un dégât environnemental, ce n'est pas comme un site de déchets le long d'une plage qui s'ouvre tranquillement », mentionne Guy Ahier.

Des résidents de Matane se sont exprimés, dans les jours, pour déplorer l'accumulation de déchets sur une partie de la berge du Saint-Laurent.

Un citoyen de Matane, Joël Savard, qui se promène souvent dans le secteur, se demande si l'érosion des berges a fait tomber ces déchets de la falaise ou si ce sont des gens qui ont utilisé cet endroit comme dépotoir, dans le passé.

Dangereux pour les passants

Joël Savard juge surtout que les déchets peuvent être dangereux pour les enfants qui passent à proximité. Il souhaite que les autorités nettoient l'endroit.

Guy Ahier constate, lui aussi, qu'il y a un problème pour la sécurité des citoyens. Il a d'ailleurs participé à une corvée pour nettoyer le secteur il y a une dizaine d'années et convient que le travail est à recommencer. Selon lui, la munipalité, les citoyens et des organismes pourraient se partager cette responsabilité.

Le Conseil régional de l'environnement de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine croit pour sa part que c'est à la Ville de Matane d'agir.

Le maire de Matane, Jérôme Landry, ne veut pas commenter la situation. Il dit que ces déchets sont en place depuis des décennies et qu'aucune plainte ou demande n'a été faite à la ville. Par conséquent, il n'y a aucun plan de nettoyage établi.

D'après les informations de Jean-François Deschenes.

Plus d'articles

Commentaires