Retour

Décontamination du port de Cap-aux-Meules: coûts beaucoup plus élevés que prévu

L'estimation des coûts reliés au déversement de 100 000 litres de diesel d'un oléoduc d'Hydro-Québec au port de Cap-aux-Meules, aux Îles-de-la-Madeleine, passent de 20 à 32,6 millions de dollars.

Selon la porte-parole d'Hydro-Québec, Catherine Bujold, les technologies nécessaires pour décontaminer le site sont plus complexes que prévu, ce qui explique la révision des coûts à la hausse.

« Il faut mettre en place de nouvelles techniques, soit des traitements thermiques et une oxydation chimique, précise-t-elle, ce qui nécessite de creuser des puits. »

Un argument pour hausser les tarifs d'électricité?

Le coût d'une partie des travaux pourrait être évoqué dans une future demande d'augmentation tarifaire Hydro-Québec à la Régie de l'énergie. La société d'État veut toutefois attendre d'avoir complètement décontaminé le site avant de faire valoir ce point.

Selon Mme Bujold, le coût de ces travaux ne peut avoir une incidence importante sur les tarifs d'Hydro-Québec, puisque les 32,6 millions de dollars représentent peu en comparaison avec le coût global des services offerts par la société d'État, qui est de 12 milliards de dollars.

250 puits creusés

Depuis le début du mois de juillet, l'entreprise Golder International a creusé 250 puits de quatre à cinq mètres de profondeur. Une centaine d'autres puits seront creusés d'ici la fin août pour continuer la décontamination du port. La porte-parole d'Hydro-Québec, Catherine Bujold, précise que tous les efforts sont faits pour ne pas nuire à la saison touristique.

C'est une surface de 13 000 mètres carrés de deux à quatre mètres de profondeur qui doit être nettoyée. Les travaux devraient être terminés à la fin de 2017, comme prévu.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine