Retour

Déjà du travail pour la nouvelle députée Marilène Gill

À peine élue, Marilène Gill a déjà du pain sur la planche. Les attentes sont grandes à l'égard de la nouvelle députée bloquiste de Manicouagan.

Un texte d'Alix-Anne Turcotti

Les réactions du milieu syndical sont positives au lendemain du résultat des élections fédérales. Le conseiller syndical de la FTQ sur la Côte-Nord, Bertrand Méthot, se réjouit de la victoire du Bloc dans Manicouagan.

Il a déjà son lot de doléances à faire parvenir à la nouvelle élue. Il souhaite que le Bloc québécois réclame des amendements aux règlements dans le dossier de l'assurance-emploi. Il s'attend à ce que Marilène Gill défende l'intérêt des Nord-Côtiers à Ottawa.

Bertrand Méthot salue par ailleurs le changement de gouvernement à Ottawa avec la défaite du Parti conservateur.

De son côté, le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier, compte travailler de concert avec Marilène Gill pour faire avancer les dossiers de la Côte-Nord. Il espère que les engagements du nouveau gouvernement libéral d'investir dans les infrastructures se traduiront par des gains pour la région.

Le président du Conseil central de la CSN Côte-Nord, Guillaume Tremblay, fait savoir que le syndicat à l'intention de collaborer avec Marilène Gill pour faire avancer les dossiers de la région. Il déplore le peu d'élus aux couleurs du Bloc.

Guillaume Tremblay est surpris de voir le résultat si élevé des libéraux. Le syndicaliste fait savoir que la CSN a l'intention de suivre les engagements qu'ont pris les libéraux dans leur campagne, notamment en matière d'assurance-emploi et d'infrastructures.

Le Bloc québécois a seulement remporté 10 sièges à la Chambre des communes, mais Marilène Gill croit qu'elle sera en mesure d'attirer l'attention du gouvernement sur les enjeux propres à la Côte-Nord.

Plus d'articles

Commentaires