Retour

Demande d'enquête sur un ex-candidat libéral de la Baie-des-Chaleurs, Damien Arsenault

L'opposition officielle demande des enquêtes du Commissaire à l'éthique et à la déontologie, à propos de l'embauche de Damien Arsenault à titre de conseiller politique. Il fait partie des quatre conseillers politiques du gouvernement Couillard à être ciblés par cette demande d'enquête.

L'ex-candidat du Parti libéral dans Bonaventure a d'abord été embauché par Jean D'Amour, dans l'exercice de ses fonctions de ministre responsable de la région de la Gaspésie- Îles-de-la-Madeleine, du 23 avril 2014 au 28 janvier 2016. Monsieur Arsenault a par la suite été engagé par le ministre Sébastien Proulx.

La demande d'enquête a été présentée par la whip en chef du Parti québécois, Carole Poirier, le 10 février dernier, en vertu de l'article 91 du Code d'éthique et de déontologie.

Le commissaire tiendra une enquête à huis clos.

S'il en vient à la conclusion qu'un manquement a été commis, il doit soumettre un rapport qui énoncera les motifs de ses conclusions et recommandations. À ce moment, le rapport sera rendu public lors de son dépôt officiel par le président de l'Assemblée nationale.

Une enquête est aussi demandée relativement à l'embauche de trois autres ex-candidats libéraux devenus conseillers politiques, notamment Laurence Méthot ancienne candidate du PLQ dans Duplessis, sur la Côte-Nord.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu manges du yogourt passé date?