Retour

Demande de statut particulier pour Optilab en Gaspésie

La Table des préfets des MRC de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine demande au gouvernement de reconnaître le statut particulier des régions dans le dossier Optilab.

Un texte de Jean-François Deschênes avec la collaboration de Sylvie Aubut

Ce projet du gouvernement Couillard prévoit la centralisation de certaines analyses dans des laboratoires serveurs de 11 hôpitaux de la province. Dans la région, Optilab prévoit que Gaspé soit desservie par Rimouski et les Îles-de-la-Madeleine par le laboratoire de Québec.

Les préfets craignent que le long trajet endommage les échantillons médicaux.

Ce problème se serait déjà produit dans le passé, selon les élus. Ils ajoutent que des dizaines d'emplois en laboratoire seront perdus dans la région.

Demande que l'INESSS étudie le dossier

Aussi, le Parti Québécois demande à l'Institut national d'excellence en santé et en services sociaux, l'INESSS, de se pencher sur le projet Optilab.

Le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, estime que l'INESSS peut fournir une analyse neutre des impacts de cette réforme. « On veut des sources scientifiques qui vont s'ajouter à l'argumentaire qui, on le souhaite, infléchira le docteur Barrette », dit-il.

L'INESSS n'a toujours pas indiqué s'il accepte de se pencher sur le dossier.

Plus d'articles