Retour

Déménagement d'élèves de la CS des Phares : rencontre avec le ministre lundi

Le président de la Commission scolaire des Phares, Gaston Rioux, rencontrera le ministre de l'Éducation, Sébastien Proulx, lundi, afin de discuter du problème de surpopulation dans ses écoles de Rimouski.

Lors d'une rencontre qui s'est tenue jeudi soir, une trentaine de parents ont adopté une résolution afin d'appuyer Gaston Rioux dans ses démarches auprès du gouvernement, malgré plusieurs divergences d'opinion.

Le président de la Commission scolaire, qui était présent à cette rencontre, a affirmé qu'il compte faire pression sur le ministre de l'Éducation, Sébastien Proulx, pour que son ministère autorise l'agrandissement ou la construction d'une nouvelle école.

Gaston Rioux a affirmé qu'il était primordial que tout le monde se serre les coudes afin de donner un message clair au ministre.

On est là pour avoir soit un agrandissement, soit la construction d'une école neuve. Et si on n'est pas capable d'avoir ce consensus-là, on perd beaucoup de force et de crédibilité vis-à-vis du ministre.

Gaston Rioux, président de la Commission scolaire des Phares

Advenant que la rencontre prévue lundi avec le ministre Proulx ne donne pas les résultats escomptés, les parents souhaitent toutefois que la Commission scolaire consulte les conseils d'établissement et tienne compte des solutions qui lui seront proposées.

« On est un peu dans une solution [...] qui ne plaît pas et qui engendre beaucoup d'autres implications », a affirmé l'un des parents présents. Martin Veillette s'est dit inquiet du réaménagement des salles de classe et des services de garde. Il craint que les élèves ne reçoivent pas tous les services dont ils ont besoin.

Comment on va organiser tout ça en fonction de la prochaine année scolaire, ça demeure un grand point d'interrogation.

Martin Veillette, parent et membre du conseil d'établissement de la polyvalente Paul-Hubert

Dérogation demandée

Actuellement, la politique gouvernementale ne permet pas de nouvelles constructions lorsque d'autres écoles, dans un rayon de 20 kilomètres, peuvent accueillir les élèves en trop.

Lors de la rencontre prévue lundi, Gaston Rioux espère inciter le ministre de l'Éducation à déroger de ces règles. Selon lui, le nombre d'élèves à la Commission scolaire des Phares continuera à augmenter au cours des prochaines années, ce qui justifierait la construction d'une nouvelle école.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Cet amateur de hockey gagne 1000$ s'il réussit à marquer





Rabais de la semaine