Retour

Dénouement inattendu pour un homme en attente d'un rein

Un Rimouskois de 61 ans pensait bien avoir trouvé un donneur de rein compatible. Jean-Claude Leclerc vient toutefois de retomber à la case départ puisque ce donneur potentiel a appris qu'il est atteint d'un cancer du rein.

Jean-Claude Leclerc apprend qu'il souffre d'insuffisance rénale il y a 15 ans. Depuis 2014, il se rend trois fois par semaine à l'hôpital pour un traitement de dialyse qui dure 4 heures. Il pensait bien avoir trouvé un donneur potentiel par hasard, dans un restaurant de Rimouski.

Le restaurant était bondé, les deux hommes, seuls à ce moment, se connaissent à peine, mais acceptent tout de même de partager la même table. « Il a vu mes pansements, je lui ai expliqué que j'étais en dialyse. Il connaissait le processus. Il m'a demandé mon groupe sanguin et en discutant avec lui, il me dit qu'il est donneur universel », raconte Jean-Claude Leclerc.

Comme deux frères

Il y a un an environ jour pour jour, le donneur potentiel prend contact avec l'Hôtel-Dieu de Québec. Il était prêt à passer une batterie de tests pour évaluer la possibilité de la greffe. Des tests qui prennent du temps puisque les listes d'attentes sont longues.

« Après les fêtes, il a rappelé les médecins. Nous avons su en mars que nous étions compatibles à peu près comme deux frères. C'est presque miraculeux », affirme Jean-Claude Leclerc.

Une fois la compatibilité établie, la moitié du chemin est faite ajoute M. Lévesque. Ensuite, il faut faire le bilan médical des deux hommes.

En réalisant le bilan médical du donneur potentiel, ils ont trouvé qu'il souffrait d'un cancer du rein. Qu'il devrait même se faire enlever un rein.

Donc, Jean-Claude Leclerc retombe à la case départ. « Ça frappe, mais en dialyse ça va très bien. Mon bilan médical est bon. Moralement, je me demande si ça va fonctionner de trouver un donneur vivant. »

Plus de 700 personnes figurent sur la liste d'attente pour recevoir un rein d'un donneur décédé, sans compter les contraintes de compatibilité. Dans le cas du donneur potentiel, il se fera opérer dans les prochains jours pour lui retirer son rein malade.

Plus d'articles

Commentaires