Retour

Dernier débat électoral entre les candidats de la circonscription Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

Le débat organisé par la Chambre de commerce et de tourisme de Gaspé et Radio Gaspésie s'est déroulé devant une cinquantaine de personnes. Les échanges étaient plutôt polis jusqu'au moment où les adversaires ont croisé le fer sur des dossiers chauds tels la réforme de l'assurance-emploi et la relance du chemin de fer en Gaspésie.

Un texte de Pierre Cotton

Les attaques les plus intenses se sont déroulées entre les trois principaux adversaires: soit le néo-démocrate Philip Toone, le candidat du Bloc québécois Nicolas Roussy et la candidate du Parti libéral Diane LeBoutillier. Le candidat conservateur Jean-Pierre Pigeon est demeuré plus en retrait dans ce débat.

Assurance-emploi

Sur la question de l'assurance-emploi, les échanges ont été vifs. Le député sortant Philip Toone s'en ait prit au bilan du Bloc québécois tout en lançant une pointe au Parti libéral.

« Le Bloc québécois, ça fait 20 ans qu'il dit qu'il va réformer, mais le Bloc a été créé l'année même où les Libéraux ont commencé le saccage et il n'a jamais pu l'empêcher, puis je reproche au Parti libéral d'avoir pigé 57 milliards dans la caisse d'assurance-emploi » accuse Philip Toone.

Ce à quoi le bloquiste Nicolas Roussy a rétorqué : « Pour monsieur Toone, il dit qu'il va rendre la caisse autonome en 2017, pendant deux ans, qu'est-ce qu'ils vont faire, ils vont piger dans la caisse d'assurance-emploi? »

« Le monde évolue et je peux vous dire que le Parti libéral a été le premier parti à s'avancer il y a trois semaines pour dire qu'il va abolir la réforme », a pour sa part affirmé la libérale Diane Lebouthillier.

Le candidat conservateur Jean-Pierre Pigeon tente de son côté de prendre ses distances avec son parti sur l'épineuse question de la réforme de l'assurance-emploi « J'avais déjà indiqué que je m'inscrivais en partie en faux avec cette réforme-là. »

Transport ferroviaire

Pour ce qui est du transport ferroviaire, la libérale et le candidat conservateur sont contre l'idée d'investir plus de 100 millions de dollars pour remettre le rail à niveau entre Matapédia à Gaspé alors que le Bloc québécois et le NPD défendent ce moyen de transport.

Le député Philip Toone accuse même Diane Lebouthillier d'avoir contribué à la fermeture du rail pendant qu'elle était préfète de la MRC du Rocher-Percé. « Rappelons-nous l'année où ça arrêté le service en Gaspésie, c'est l'année où la Société du chemin de fer a arrosé avec de l'eau salée, puis je reproche à la MRC du Rocher-Percé et à sa préfète, d'avoir poussé pour ce résultat-là. »

Une accusation qui a fait bondir la libérale. « Que quelqu'un qui a étudié en droit se permettre de dire à une personne qui travaille au niveau d'une MRC de ne pas respecter la loi, je trouve que ça n'a pas de bon sens », déplore Diane LeBoutillier.

C'était là le dernier débat électoral avant les élections le 19 octobre. En Gaspésie, 15 % des électeurs ont déjà voté par anticipation sur les 65 595 électeurs inscrits. Aux Iles-de-la-Madeleine, 7 % des électeurs ont voté par anticipation.

D'après les informations receuillies par Martin Toulgoat

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine