Retour

Des agents correctionnels manifestent dans des bureaux de députés

Des agents de la paix en services correctionnels ont manifesté dans les bureaux d'une douzaine d'élus provinciaux, mercredi, pour demander à Québec de revenir à la table de négociations dans le cadre du renouvellement de leur convention collective.

Ils sont sans contrat de travail depuis le 1er avril 2015. La CSN estime que le gouvernement a déposé des offres salariales insatisfaisantes et a demandé des reculs importants au régime de retraite.

Une vingtaine de manifestants se sont notamment rendus au bureau du député du Parti québécois de Gaspé, Gaétan Lelièvre.

« On est autour de 2800 dans la province aujourd'hui, signale le président du local de New Carlisle, Daniel Kenny. Ça va se répertorier dans plusieurs régions. On veut que ça ait un impact. Le ton va être différent dans les bureaux des libéraux. On a bon espoir que M. Lelièvre va entendre notre message et qu'il va prendre en compte que ses agents correctionnels gaspésiens ont besoin de lui. »

Des manifestations ont aussi eu lieu, entre autres, à Baie-Comeau, Rivière-du-Loup, Sherbrooke, Laval et Val-d'Or.

Le syndicat qui représente les agents de la paix en services correctionnels regroupe près de 2800 membres au Québec.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?