Retour

Des agents de la police vous servent à déjeuner pour la cause du cancer

Les agents de la paix du secteur de Rimouski ont servi plus de 750 personnes dimanche à l'occasion de leur 38e Déjeuner des agents de la paix, au profit de la Société canadienne du cancer.

Un texte de Laurence Gallant

Agents de la GRC, des services correctionnels ainsi que de la Sûreté du Québec se sont regroupés encore cette année pour soutenir la Société Canadienne du cancer et servir des déjeuners à la Cage aux sports de Rimouski. Des étudiants en technique policière étaient également bénévoles pour l'évènement.

La Société canadienne du cancer avait pour objectif, lors de ce déjeuner, de récolter 13 000 dollars pour la cause.

Le maire de Rimouski, Marc Parent, était également présent au déjeuner des agents de la paix, à titre de retraité de la GRC.

Lui-même a combattu, il y a une dizaine d’années, un mélanome malin, un cancer de la peau rare, et s’en est sorti sans séquelle. Il se réjouit du succès de l’évènement :

On est ici depuis six heures ce matin et depuis sept heures, c'est un feu roulant, les gens sont heureux, sont contents, je pense que les contributions sont bonnes.

Marc Parent, maire de Rimouski

Le directeur régional de la Société Canadienne du Cancer, Denis Amiot, se dit très satisfait de la participation au déjeuner, bien que son objectif financier soit un peu plus modeste cette année.

L’évènement, qui se tient à la Cage aux sports de Rimouski, faisait face à des défis logistiques de plus cette année, comme le restaurant contient moins de tables depuis qu’il a déménagé sur la montée Industrielle.

Denis Amiot affirme que cet évènement important perdure dans le temps, et permet d'amasser des fonds directement pour la région.

C'est une des activités les plus vieilles, […] une activité comme la nôtre, on regarde partout au Québec, et c'est rare que ça perdure dans le temps après tant d'années.

Denis Amiot, directeur régional de la Société Canadienne du Cancer

Plus d'articles