Retour

Des aînés sortis de l'isolement pour le dimanche de Pâques

Des personnes âgées de Rimouski ont pu partager un repas de Pâques ce dimanche, grâce à l'organisme des Petits Frères. L'activité, qui a eu lieu simultanément partout au Québec, avait pour but de sortir les plus démunis de l'isolement.

Un texte de Laurence Gallant

Depuis plus de 70 ans au Québec, les Petits Frères offrent aux aînés « oubliés de la société » un repas de fête, à l'occasion de Pâques.

Selon la coordonnatrice de l'organisme les Petits Frères de Rimouski, Jeannine Desmarais, chaque personne démunie est jumelée à un bénévole, qui lui offre soutien et compagnie.

Près de 45 bénévoles œuvrent auprès de cet organisme à Rimouski. Ils accompagnent une trentaine de « vieux amis », ces aînés âgés de 75 ans et plus qu'on veut sortir de l'isolement.

Bénéficier d'une écoute sincère

Depuis trois ans, Marguerite Fournier participe aux repas organisés par les Petits Frères de Rimouski. Elle est également jumelée à une bénévole qui la visite régulièrement.

Il s'agit d'un service essentiel, d'après Mme Fournier, qui travaillait jadis comme secrétaire à la Société canadienne du Cancer :

Exprimer ses inquiétudes et ses joies de vivre à quelqu'un de sincère procure un bien fou, souligne Mme Fournier.

Elle raconte que la bénévole qui la visite de temps à autre lui est précieuse : « Quand elle vient on joue aux cartes ensemble et on est devenu deux bonnes amies », affirme-t-elle.

L'organisme des Petits Frères de Rimouski recherche d'ailleurs toujours des bénévoles pour accompagner les aînés démunis de la région.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine