Retour

Des algues de Gaspé bientôt dans nos assiettes

L'agronome Antoine Nicolas obtient le feu vert pour transformer des algues cueillies dans la baie de Gaspé.

Cela fait déjà quatre ans qu'Antoine Nicolas plonge pour cueillir des algues dans la baie de Gaspé. Bien que méconnues ici malgré leur abondance, les algues sont un aliment prisé des Asiatiques.

Pour M. Nicolas, les algues doivent être considérées comme des légumes qui poussent sous l'eau. « C'est vraiment une plante, explique M. Nicolas, donc deux fois plus de minéraux et de vitamines que les légumes, mais elles sont aussi riches en glutamate, ce qui fait qu'on peut rehausser les saveurs des ingrédients. »

Ainsi, certaines algues peuvent facilement servir d'assaisonnement.

Pour l'instant, la petite entreprise alimente principalement les restaurateurs de Québec et Montréal d'algues fraîches. C'est toutefois insuffisant pour atteindre la rentabilité. Antoine Nicolas doit récolter davantage d'algues et les transformer. Il veut hausser sa récolte actuellement de 2,5 à 20  tonnes par année.

Quelques embûches

Le projet a bien failli ne pas voir le jour. Antoine Nicolas avait acheté une vieille épicerie pour aménager son atelier de transformation.

Plusieurs résidents, voisins du bâtiment, craignaient que le projet de M. Nicolas soit malodorant. La Ville de Gaspé a donc décidé de tenir trois séances d'information, avant d'accorder finalement un changement de zonage.

Le promoteur a réussi à se faire rassurant. « Il y aura peut-être une légère odeur, soutient M. Nicolas, mais ce n'est pas une odeur importante, pas plus forte que celle en décomposition sur le bord de la plage, où là c'est de la décomposition, donc ça n'a rien à voir. »

Maintenante que la petite entreprise Un Océan de saveurs est sur les rails, reste à l'approvisionner. Ces jours-ci, Antoine Nicolas passe presque toutes ses journées dans l'eau afin d'effectuer la récolte et ce sera ainsi jusqu'en décembre.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque