Retour

Des centaines de travailleurs dans les rues du Bas-Saint-Laurent

Plusieurs centaines d'employés de l'État québécois ont manifesté dans les rues de Rimouski et de Rivière-du-Loup, jeudi matin. Ils prennent part à une deuxième vague de grèves tournantes, qui touche les hôpitaux, certains services sociaux, ainsi que les écoles primaires et secondaires de la région.

Les manifestants protestent contre les dernières offres déposées par le gouvernement Couillard, vendredi dernier. Les questions des retraites et de l'équité salariale continuent de poser problème.

À Rivière-du-Loup, près de 1500 personnes ont manifesté devant les bureaux du ministre responsable de la région, Jean D'Amour.

La présidente du Conseil central du Bas-Saint-Laurent, Nancy Legendre, estime que la mobilisation grandit et que ses membres sont outrés des dernières offres déposées par le gouvernement du Québec. « Pour ces travailleurs-là, c'est l'impression qu'ils valent moins que les autres travailleurs au Québec, alors que ces gens-là, au quotidien, prennent soin de l'avenir du Québec, c'est-à-dire nos enfants. »

Marche entre les écoles à Rimouski

À Rimouski, plusieurs centaines de manifestants ont marché dans les rues de la ville, entre le Cégep et les écoles Langevin, l'Aquarelle et Saint-Jean.

Le coordonnateur du Syndicat des enseignants du Cégep de Rimouski, Benoit Collette, affirme que la partie patronale demeure campée sur ses positions.

Une troisième vague de grève nationale est prévue si l'impasse persiste dans les négociations les 1er, 2 et 3 décembre.

D'après les informations de Louis Lahaye-Roy et de Patrick Bergeron

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine