Retour

Des chefs innus manifestent pour la reconnaissance d'une Nation Innue

Les chefs des communautés innues de la Côte-Nord et du Lac-Saint-Jean ont manifesté à Montréal, vendredi, pour demander aux différents partis politiques fédéraux de prendre position sur les enjeux de Premières Nations.

Les chefs des communautés innues de Natashquan et d'Essipit sur la Côte-Nord et de Mashteuiatsh, au Lac-Saint-Jean, exhortent le prochain gouvernement fédéral de conclure d'ici la fin décembre un traité sur l'autonomie gouvernementale.

Le chef de la communauté innue de Natahsquan, Jean-Charles Piétacho, estime que le gouvernement Harper n'a pas respecté les besoins essentiels des communautés autochtones.

« Pour les besoins dans les domaines du logement, de l'éducation et d'infrastructures des communautés », fait-il savoir. « Des exemples de financement en éducation. Pour les commissions scolaires, c'était du 100% et des communautés comme la mienne c'était seulement du 50% », a-t-il ajouté.

Le chef de la communauté de Mashteuiatsh, au Lac-Saint-Jean, Gilbert Dominique, presse le prochain gouvernement fédéral à conclure un traité sur la reconnaissance de l'autonomie gouvernementale.

Les négociations sur l'autonomie gouvernementale des premières nations et le maintien des droits ancestraux ont été suspendues depuis le début des élections fédérales.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Cet amateur de hockey gagne 1000$ s'il réussit à marquer





Rabais de la semaine