Retour

Des échanges houleux au débat des candidats à la mairie de Rivière-du-Loup

Les couteaux ont volé bas à quelques reprises pendant le débat des candidats à la mairie de Rivière-du-Loup mardi. L'avenir du Carrefour maritime était au coeur du désaccord des candidats Gaétan Gamache, Pierre Levesque et Sylvie Vignet.

Un texte d’Édith Drouin en collaboration avec Le monde aujourd’hui

Pendant la partie du débat vouée aux infrastructures municipales, le maire sortant, Gaétan Gamache a abordé le projet du Carrefour maritime en le qualifiant de « majeur et important ». Il a précisé que le plan d’action pour le concrétiser pourrait être discuté après que le ministère du Tourisme ait révélé ses chiffres officiels.

Le candidat Pierre Levesque a ensuite souligné que le maire sortant présentait ce projet comme une de ses réalisations, mais « qu’il avait lui-même avoué dans la dernière semaine qu’on devait refaire le plan d’affaires ». Il a ajouté que plusieurs projets travaillés au cours du dernier mandat n’étaient pas terminés.

À son tour, la conseillère municipale sortante, Sylvie Vignet, a accusé Pierre Levesque de « faire paniquer les gens de Rivière-du-Loup » avec certaines de ses déclarations concernant notamment le Carrefour maritime. Elle a précisé que la Société des traversiers n’avait jamais considéré se retirer du projet.

Gaétan Gamache a ensuite reproché à Pierre Levesque de « ne pas avoir de classe » parce qu’il l’avait, selon lui, traité de menteur. Il a réitéré que le projet se concrétiserait et qu’il informerait le conseil municipal, la Corporation du carrefour maritime et la Corporation du club nautique des futurs développements dans le dossier.

Sylvie Vignet a affirmé que le projet devait être révisé, mais qu’il était important de le réaliser pour embellir l’entrée du fleuve à Rivière-du-Loup. Pierre Levesque a indiqué qu’il ne comprenait pas pourquoi le projet était à refaire à cette étape du processus et qu’il mettrait toute son énergie à le réaliser.

Gouvernance

Le sujet de la gouvernance a aussi laissé place à des échanges plus musclés. La conseillère municipale sortante Sylvie Vignet a parlé du manque de leadership du maire sortant et de la difficulté des conseillers à travailler avec lui au cours des quatre dernières années.

À ce sujet, Gaétan Gamache a admis qu’il n’avait effectivement pas beaucoup d’expérience au début de son premier mandat, mais qu’il avait appris en quatre ans. Il a indiqué qu’il aurait aimé avoir l’aide de Mme Vignet lorsqu’il est entré en poste, ce qui n’a pas été le cas selon lui.

La conseillère sortante a répliqué qu’il n’avait pas voulu écouter ce que les conseillers avaient à dire lorsqu’ils essayaient de lui faire comprendre que la Ville n’allait pas dans la bonne direction.

De son côté, Pierre Levesque a souligné qu’il comptait mettre en place un plan d’action avec les conseillers pour s’assurer d’être « au diapason dans la gestion de la Ville » et qu’il allait faire un suivi des décisions prises par le conseil municipal.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine