Retour

Des écologistes demandent la suspension du processus d'évaluation du projet Énergie Est

Un collectif de 36 groupes écologistes et citoyens à travers le Canada demande la suspension du processus d'évaluation du projet d'oléoduc Énergie Est.

Un texte de Richard Lavoie

Ils estiment que l'intégrité du processus est entachée par les récentes révélations de rencontres secrètes entre Jean Charest et de hauts dirigeants de l'Office national de l'énergie (ONE), au moment où l'ancien premier ministre du Québec était consultant pour TransCanada. Le National Observer a révélé le 4 août dernier que le président de l'ONE ainsi que deux de ses commissaires ont bel et bien rencontré en janvier 2015 Jean Charest.

Le responsable de la campagne Climat-Énergie de Greenpeace Canada, Patrick Bonin, croit que le ministre des Ressources naturelles, Jim Carr, n'a pas le choix de répondre à la demande.

Patrick Bonin en appelle aussi au premier ministre Justin Trudeau qui, selon lui,  a déjà lui-même mis en doute l'impartialité de l'Office national de l'énergie.

Pour sa part, le président de l'Association québécoise de lutte à la pollution atmosphérique, André Bélisle, estime que l'ONE « semble toujours aussi gangrené par l'industrie », malgré les « promesses et assurances » d'Ottawa.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine