Retour

Des élus de la Gaspésie et des Îles consternés par la fusillade à Québec

Les réactions abondent sur les médias sociaux en solidarité avec les victimes de la fusillade survenue au Centre culturel islamique de Québec, dimanche soir, qualifiée d'acte terroriste par les gouvernements du Québec et du Canada.

Dimanche soir, quelques dizaines de fidèles se trouvaient à l'intérieur du centre, situé sur le chemin Sainte-Foy à Québec, lorsqu'au moins un suspect armé serait entré à l'intérieur de l'édifice, vers 19 h 45, avant d'ouvrir le feu sur les fidèles.

Au moment de l'attaque, les hommes priaient au rez-de-chaussée, tandis que les femmes et les enfants se trouvaient à l'étage.

Six personnes ont été tuées et huit autres blessées. La Sûreté du Québec a confirmé le bilan de l'attaque, mais c'est le CHU de Québec-Université Laval qui a plus tard précisé que six des blessés, hospitalisés à l'hôpital de l'Enfant-Jésus, sont dans un état critique. D'autres personnes ont été blessées plus légèrement, alors que 39 s'en sont sorties indemnes, selon la SQ.

Sur les médias sociaux, les commentaires pullulent. Les élus de la région de la Gaspésie et des îles-de-la-Madeleine ont voulu lancer des messages de solidarité et condamner cette tragédie.

Le maire de Gaspé, Daniel Côté, ne cache pas ses émotions face à ce drame.

Le député péquiste de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, a commenté sur son profil twitter.

Le maire des Îles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre a émis ce mot.

Sur son compte Facebook, le maire de Matane, Jérôme Landry a mentionné que les drapeaux de la ville seront en berne en solidarité avec les victimes de l'attentat de Québec.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine