Retour

Des élus demandent la création d'un groupe de médecine familiale à Sainte-Blandine

Le départ à la retraite du docteur Jean-Claude Drapeau sème l'inquiétude dans le Haut-Pays de la Neigette. Afin de pallier son départ, le conseil municipal de Rimouski a réclamé la formation d'une équipe de médecins pour desservir Sainte-Blandine et les environs.

Les autorités médicales reconnaissent qu'il n'est pas banal de perdre son médecin, mais elles se font rassurantes. Selon le docteur Éric Lavoie, médecin, responsable de la répartition des effectifs médicaux au Centre intégré de santé et des services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent, tous les patients seront pris en charge par le réseau.

« Il y a des échelles de priorités qui se font et si la personne a des besoins immédiats, c'est sûr qu'elle va avoir une réponse adaptée », explique-t-il.

Encore de nombreux postes à combler

Chaque année, environ 10 médecins prennent leur retraite au Bas-Saint-Laurent. Mais pour la même période, 14 nouveaux médecins s'y établissent. Le bilan est positif même s'il en manque encore 30 pour combler tous les besoins de la région.

Les dirigeants du CISSS ne s'opposeront pas à la création d'un groupe de médecine familiale (GMF) pour le Haut-Pays de la Neigette, mais ils ne peuvent forcer sa création.

L'initiative doit provenir de 5 ou 6 médecins qui partagent une même vision.

Les élus de la région devront redoubler d'ardeur afin d'attirer des médecins dans ce secteur du Bas-Saint-Laurent. Ce qui fait dire à certains que la création d'un Groupe de médecine familial dans le Haut-Pays pourrait prendre encore quelque temps

Plus d'articles

Commentaires