Retour

Des espèces à observer au bord du fleuve Saint-Laurent

Bien entendu, sur le bord du fleuve en Gaspésie, au Bas-Saint-Laurent et sur la Côte-Nord, on peut admirer la mer à perte de vue. Mais si on prend la peine de marcher et de bien regarder, on peut observer diverses espèces marines.

Un texte de Brigitte Dubé

Selon Élisabeth Nault, responsable de l'interprétation au musée Exploramer de Sainte-Anne-des-Monts, cela vaut la peine d'enfiler des bottes pour se rendre au point le plus bas de la marée.

« Lasagnes » de mer

Les espèces les plus faciles à repérer sont les algues. Les grandes laminaires, celles qui ressemblent à des lasagnes, sont comestibles. La laitue de mer aussi. « Elle est d'un vert tendre et a un bon goût frais, décrit Élisabeth Nault. Ça vaut la peine d'y goûter. »

La récolte des algues encore fixées au fond de l'eau nécessite un permis de Pêches et Océans Canada, mais il est légal de ramasser des algues qui sont échouées ou qui flottent.

Toxiques ou non?

Il y a aussi beaucoup de mollusques à observer, mais aucun n'est comestible en Gaspésie. « Ce sont des filtreurs, explique la scientifique. Ils accumulent les toxines de l'environnement qui viennent d'une algue. »

Par contre, ajoute-t-elle, les bigorneaux mangent les algues directement sur les roches et n'accumulent pas les toxines. Ceux-ci sont comestibles. »

Par ailleurs, l'oursin, qui est plutôt un échinoderme, est abondant près des rives. Il est aussi comestible.

Aucune pêche récréative n'est toutefois permise pour ces espèces.

Le crabe : vivant ou en carapace abandonnée?

Les crabes communs sont bien présents sur le bord du fleuve. Le plus souvent, sur le sable, on aperçoit des carapaces abandonnées par des crabes qui ont mué (trop à l'étroit dans leur carapace, ils l'ont abandonnée pour en acquérir une nouvelle). Et si on enfile des bottes, on peut voir des crabes vivants et des étoiles de mer.

La pêche récréative n'est pas permise pour le crabe.

Certaines espèces moins jolies que d'autres...

Pour les plus curieux, le musée Exploramer propose la cueillette de poissons dans un grand filet appelé verveux.

On a alors toutes les chances de voir le chaboisseau (le fameux crapaud de mer, ce mal-aimé). Les plus courageux peuvent même y goûter, puisqu'il fait partie de la liste Fourchette bleue.

On peut aussi s'étonner de l'aspect insolite de la loquette d'Amérique, pas beaucoup plus charmante que le crapaud de mer.

On peut aussi voir la légendaire morue, la plie et le tout petit éperlan. Parfois, le filet attrape des espèces plus rares comme le bar rayé, espèce en péril, ou la merluche.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine