Retour

Des intervenants en santé débordés à la suite des suicides à Uashat-Maliotenam

Des intervenants du milieu de la santé ont pris la parole mardi pour faire part de leurs recommandations, lors de la deuxième partie de l'enquête du coroner sur les suicides survenus à Uashat-Maliotenam en 2015. Durant cette période, la communauté innue a aussi enregistré 72 tentatives de suicide.

La coordonnatrice du Centre Uauitshitun, Carynne Guillemette, assure qu'une table de crise a été créée en novembre 2015. 

Elle a expliqué que l'année 2015 a été particulièrement difficile pour la communauté et les intervenants de la santé. En plus des cinq cas de suicides, il y a eu jusqu'à quatre tentatives de suicide par jour pendant quatre mois. 

Carynne Guillemette a plaidé pour un meilleur financement des services et un ajout de ressources pour aider la communauté. Trois psychologues viennent une fois par semaine à Uashat-Maliotenam, mais leurs services sont compromis, en raison d'un manque de financement. 

L'agent de liaison autochtone pour le CSSS de Sept-Îles, Dale Walker, a aussi témoigné mardi. Il a rappelé que les intervenants de première ligne ont eu une formation après les fêtes sur l'épuisement professionnel et l'usure de compassion.

Il a suggéré de remplacer rapidement des intervenants lorsqu'ils sont en congé de maladie.

Les audiences se poursuivent mardi après-midi au palais de justice de Sept-Îles. 

D'après les informations d'Evelyne Côté et d'Alix-Anne Turcotti

Plus d'articles

Commentaires