Retour

Des lacunes de sécurité mènent au naufrage du Frédérike.C.II

Un an jour pour jour après le naufrage du crabier Frédérike. C.II au large de Rimouski, un rapport du Bureau de la sécurité des Transports identifie d'importantes lacunes de sécurité qui ont mené au naufrage du navire.

Dans son rapport, le BST conclut que l'incendie, qui s'est déclaré dans le compartiment moteur, pourrait être attribuable à une défaillance du moteur du groupe électrogène. De plus, d'importantes lacunes de sécurité ont été observées :

  • Le brevet du capitaine était expiré depuis plus de deux ans.
  • L'équipage n'avait pas reçu de formation sur la sécurité à bord et ne connaissait pas le fonctionnement ni l'emplacement des engins de sauvetage et d'extinction d'incendie.
  • Le capitaine n'a pas signalé l'événement à la Garde côtière canadienne.

Le rapport indique aussi que deux pannes de moteur avaient eu lieu précédemment et que des réparations sur les systèmes électriques du navire avaient été effectuées sans que le capitaine ait prévenu Transports Canada.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine