Retour

Des « leurres » pour attirer les Pokémon... et leurs chasseurs!

Plus d'une centaine de chasseurs de Pokémon se sont rassemblés, samedi, devant une chocolaterie de Rimouski, pour tenter de capturer ces petites créatures virtuelles. Ils étaient là à l'invitation d'une entreprise web de Rimouski, qui tente de profiter de la popularité des Pokémon pour se faire connaître.

Un texte de Ariane Perron-Langlois

La chasse au Pokémon ne requiert ni fusil, ni arbalète. Toutefois, même s'ils s'exécutent sur leur téléphone cellulaire, les chasseurs de ces petites créatures virtuelles peuvent compter sur leurs propres « leurres », eux aussi virtuels.

« Les leurres sont des zones bonus où plusieurs Pokémon vont apparaître, explique Martin Heppel, un joueur de Rimouski. Ce sont des Pokémon plus rares que tout le monde peut voir. »

Samedi, la jeune compagnie rimouskoise Magik Web a payé quelques centaines de dollars pour ces leurres. Elle les a installés pendant huit heures devant la fontaine de l'hôtel de ville de Rimouski et devant la chocolaterie Aux Bienfaits. 

Le président de Magik Web, Vincent Poirier, affirme que son entreprise ne tire pas un sou de cette première expérience. « Nous, on fait zéro profit, affirme M. Poirier. Tout est à nos frais. Le seul élément bonifiant, c'est qu'on va peut-être se faire connaître un peu plus à travers ça. »

Retombées commerciales?

Même si plus d'une centaine de chasseurs de Pokémon se sont relayés devant la chocolaterie Aux Bienfaits, son copropriétaire Alain Beaulieu ne sait pas si l'événement a véritablement amené davantage de clients à consommer ses produits. 

M. Beaulieu se réjouit toutefois de l'engouement créé par le rassemblement. « Si je peux les rejoindre et les faire venir sur le parc de l'hôtel de ville ou sur mon terrain, tant mieux! dit-il. Ils ne sont pas obligés d'entrer, c'est libre à chacun! »

De son côté, l'entreprise Magik Web espère organiser d'autres rassemblements Pokémon avec d'autres entreprises de la région.

Plus d'articles

Commentaires