Retour

Des Madelinots perdent confiance en Hydro-Québec

Aux Îles-de-la-Madeleine, des résidents vivant à quelques mètres seulement de l'oléoduc d'Hydro-Québec sont inquiets après la divulgation des résultats de l'enquête menée par le ministère de l'Environnement, concernant le déversement de 100 000 litres de diesel au port de Cap-aux-Meules, en 2014.

Un texte de Jean-François Deschênes

Depuis 48 heures, incompréhension et colère se bousculent dans la tête de bon nombre de Madelinots, surtout ceux dont l'oléoduc traverse leur terrain.

Une question revient : comment Hydro-Québec a-t-elle pu laisser son tuyau se dégrader avant le déversement?

Sur le terrain, plusieurs propriétaires ont perdu confiance en Hydro-Québec, surtout que la Société d'État refuse de commenter les pans de l'enquête soulevant la problématique du manque d'entretien de l'oléoduc.

« On se fie à eux autres, mais c'est gouvernemental , il y a toujours des magouilles. » dit un autre résident.

Travaux de récupération sur la glace

Il reste environ un peu moins du tiers des 100 000 litres de diesel à récupérer au port de Cap-aux-Meules.

Mais les travaux sont suspendus en raison d'un litige entre l'entrepreneur embauché par Hydro-Québec et des sous-traitants.

La société d'État espère reprendre les travaux cette semaine.

D'après les informations de Michel-Félix Tremblay

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine