Retour

Des maires en mission à Ottawa pour l'industrie forestière québécoise

Une délégation de maires de l'Union des municipalités du Québec (UMQ) a interpelé cette semaine les élus fédéraux à Ottawa à propos de l'avenir de l'industrie forestière au Québec. Ils dressent un bilan positif de cette mission.

Un texte de Vincent Larin

Les maires ont notamment réitéré leur souhait que le gouvernement fédéral s’engage à offrir des garanties de prêt pour les entreprises qui seront impliquées dans le litige canado-américain sur le bois d’œuvre.

Les maires souhaitent également une « reconnaissance sans équivoque du régime forestier québécois », dit le maire de Saint-Félicien et membre de la délégation, Gilles Potvin.

L’UMQ dit avoir obtenu des engagements clairs de la part des députés québécois et des chefs de tous les principaux partis politiques fédéraux.

On a eu des interlocuteurs compréhensifs, bien informés

Gilles Potvin, maire de Saint-Félicien et membre de la délégation

Une rencontre au bureau de circonscription du premier ministre, Justin Trudeau, pourrait éventuellement être organisée, a également indiqué le maire de Saint-Félicien, Gilles Potvin.

Aucun engagement clair n'a été émis de la part du gouvernement à ce sujet, affirme, quant à elle, la député de Manicouagan, Marilène Gill. Cette dernière dit craindre qu'Ottawa ne défende pas le Québec dans le dossier du bois d'oeuvre.

Marilène Gill, qui a rencontré la délégation de l'UMQ, affirme qu'elle soutient ces maires inquiets face à la possibilité que les États-Unis imposent des tarifs douaniers sur la production canadienne de bois d'oeuvre.

La délégation était composée d’une dizaine de maires membres du Comité sur la forêt de l’UMQ, dont celui de Dolbeau-Mistassini, de La Tuque, de Saint-Félicien, de Saint-Pascal, de Senneterre, et de Thurso.

La mission doit se conclure mercredi soir par une rencontre avec l’Association canadienne du bois d’œuvre.

Plus d'articles