Retour

Des pommes de terre frites au Centre de transformation des viandes?

Trois hommes d'affaires de Sherbrooke, Montréal et Lévis devraient acheter l'ancien Centre de transformation des viandes de Saint-Gabriel-de-Rimouski, selon le maire Georges Deschênes.

Le maire indique qu’ils ont fait une offre d'achat de 285 000 $ à la municipalité, devenue propriétaire du bâtiment après une faillite.

Georges Deschênes affirme avoir rattaché des conditions liées à la création d'emploi au contrat, qui doit être signé au cours des prochains jours avec les futurs propriétaires.

Le maire indique que l’ouverture de l'usine pourrait avoir lieu au cours de l'année 2018.

Des pommes de terre frites

Dans un premier temps, près de la moitié du centre sera occupée par des équipements dédiés à un nouveau procédé de transformation de pommes de terre frites. Georges Deschênes explique que cette méthode permettrait de conserver les pommes de terre jusqu’à 60 jours au réfrigérateur sans être congelées.

L'entreprise pourrait faire appel à des producteurs de pommes de terres de la région.

Le maire ajoute qu'un projet de transformation de viande pourrait être éventuellement associé à celui de pommes de terre.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine