Retour

Des produits alcoolisés artisanaux de l'Est du Québec bientôt sur les tablettes des épiceries

La loi 88, adoptée le 14 décembre, permettra la vente de produits alcoolisés artisanaux dans les épiceries du Québec. Cette nouvelle loi est bien accueillie dans l'Est du Québec.

Un reportage de Patrick Bergeron

Plusieurs producteurs y voient une possibilité de mieux commercialiser leurs produits dont le taux d'alcool est inférieur à 16 %.

La mise en œuvre de cette loi, tout juste avant Noël, a surpris le copropriétaire de l'hydromellerie du Vieux Moulin, Nicolas Tremblay. L’entreprise a contacté certains points de vente potentiels et l’intérêt s’est avéré majeur :

En quelques heures, on avait déjà 10 nouveaux points de vente pour nos hydromels.

Nicolas Tremblay, copropriétaire du Vieux Moulin

Pour Chantal Paradis, copropriétaire de l'entreprise La vallée de la framboise, à Val-Brillant, l'impact de cette loi se fera sentir plutôt en 2018. La préparation du vin se fait sur une longue période et la culture de leurs fruits dans les champs doit être adaptée.

Pour 2017, il y aura peut-être pas tant d’avancement pour nous à ce niveau-là, mais peut-être plus pour 2018, par exemple.

Chantal Paradis, copropriétaire de La vallée de la framboise

Tout comme d'autres producteurs, Chantal Paradis souhaite que Québec augmente le taux d'alcool permis pour la vente à l'épicerie à 18 %, ce qui lui permettrait de commercialiser six de ses sept produits.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine