Retour

Des programmes sports-études à l'École Paul-Hubert

L'École Paul-Hubert, à Rimouski, aura finalement ses premiers programmes sport-études reconnus par le ministère de l'Éducation.

En démarche depuis quelques années, l'École Paul-Hubert a reçu lundi une réponse positive pour son projet d'implanter des programmes dans les disciplines de basket-ball, de natation, de boxe, de gymnastique et de patinage artistique.

Le ministère de l'Éducation a donné son feu vert après avoir refusé la même demande, l'an dernier, parce que l'École Paul-Hubert n'avait pas atteint le seuil minimum de 25 athlètes reconnus par les Fédérations sportives.

Les athlètes pourront profiter d'une structure de développement complète, pendant les heures de cours, favorisant ainsi la conciliation travail-famille. Le programme prévoit  15 heures d'entraînement par semaine à raison de 3 heures par jour.

(Écoutez l'entrevue que René Levesque a réalisé avec le directeur général de l'école Paul-Hubert, Jocelyn Michaud dans le cadre de l'émissions Le Monde Aujourd'hui.)

Le club de natation Les dauphins de Rimouski était parmi les derniers clubs majeurs de natation au Québec à ne pas profiter d'une telle structure, ce qui ne manquait pas de surprendre les autres clubs lors des grandes compétitions.

« On ne me croyait pas [lorsque qu'on disait] qu'on n'était pas avec un sport-études reconnu à Rimouski », explique l'entraîneuse-chef, Alexandra Tessier.

Les seuls programmes sport-études reconnus de la Commission scolaire des Phares étaient ceux du programme hockey 2A de l'École le Mistral, à Mont-Joli, des programmes qui n'existent plus depuis un changement d'orientation, il y a quelques semaines.

D'après les informations de René Levesque

Plus d'articles

Commentaires