Retour

Des progrès dans le dossier du port de Gros-Cacouna

La communauté autochtone des Malécites de Viger a entrepris des discussions avec le gouvernement du Québec concernant son projet de devenir propriétaire du port de Gros-Cacouna.

La communauté des Premières Nations et le gouvernement du Québec se sont rencontrés cette semaine et ont formé un comité de travail pour faire progresser le dossier.

Le grand chef des Malécites indique qu'une série de rencontres sont prévues cet été avec Québec et Ottawa et que dès l'automne prochain les choses devraient se préciser.

Le grand chef se réjouit également de la vision du développement du port exprimée jeudi par le premier ministre Couillard.

Il note la similitude entre cette vision et celle que sa communauté propose, soit un refus de l'industriel lourd et la protection des bélugas.

La communauté autochtone avait manifesté son intérêt pour le port en avril dernier.

D’après les informations de Denis Leduc

Plus d'articles

Commentaires