Retour

Des résidences de la rue Saint-Pierre enclavées par les travaux

Des résidences de la rue Saint-Pierre à Rimouski sont enclavées par les travaux d'aqueducs et d'égouts qui s'y déroulent depuis le début de l'été. Les voitures ne peuvent y accéder et les piétons doivent partager la route avec la machinerie lourde.

Un texte d’Édith Drouin

Se rendre jusqu’à certaines résidences de la rue Saint-Pierre, entre l'avenue Belzile et la rue Fiset, relève du parcours du combattant. L’équipe de Radio-Canada a dû interroger un responsable pour comprendre comment accéder à certaines résidences sans traverser le chantier.

Il fallait finalement se déplacer aux abords de la route non pavée en contournant des trous, en marchant près des camions et en évitant des conduites vides alignées au sol.

Aucune clôture ne démarquait le chantier du chemin emprunté par les piétons.

En revenant de vacances cette semaine, une résidente s’est retrouvée sans accès à sa maison. Sylvie Arsenault pensait que les travaux en face de sa résidence seraient terminés à son retour.

Elle a alors appelé la Ville, qui selon ses dires, ne l’a jamais rappelée. À sa demande, les travailleurs ont toutefois rapidement accepté de fabriquer un accès temporaire à sa cour.

Les résidents se stationnent dans les rues avoisinantes et font des allers-retours matin et soir.

Les travaux commencent à 7 h, selon Mme Arsenault, et génèrent beaucoup de bruit et de poussière. Elle dit devoir fermer ses fenêtres pour limiter la quantité de saleté qui s’infiltre dans son logement.

Elle est également convaincue qu'une ambulance n'aurait pas été en mesure d'accéder au site à une certaine étape des travaux.

Un mal nécessaire

Sa voisine, Émilie Saint-Pierre, dit avoir vécu quelques pépins en raison des travaux, mais pense qu’ils sont un mal nécessaire. Elle explique que les travailleurs du chantier sont collaboratifs et qu’ils font de leur mieux pour tenter de résoudre les problèmes qui incommodent les résidents.

La résidente se réjouit également du réaménagement de la rue que la Ville compte entreprendre à la suite des travaux.

Elle souligne également que la Ville avait informé les propriétaires de la rue de la nature et de l’échéancier des travaux lors d’une rencontre avant leur commencement.

L’entrepreneur responsable de maintenir l’accès

Le maire de Rimouski, Marc Parent, maintient qu’un accès « au minimum piétonnier » doit être maintenu en tout temps sur la rue Saint-Pierre. Il précise toutefois qu’il s’agit de la responsabilité de l’entrepreneur responsable du chantier, et non de la Ville.

Il encourage les résidents à s’adresser directement au responsable du chantier en cas de problème et précise que de telles opérations provoquent inévitablement des inconvénients pour les voitures.

Le maire explique que les travaux de plusieurs millions de dollars sont financés par un programme fédéral-provincial à la hauteur d’environ 85 %. Pour avoir accès au financement, la Ville devait toutefois s’engager à terminer l’installation des conduites avant le 31 décembre 2017.

Il indique que l’échéancier a connu quelques changements, mais que les travaux se termineront comme prévu le 29 septembre.

Marc Parent assure que le chef aux opérations du service d’incendie se déplace très régulièrement sur les lieux pour s’assurer qu’ils sont accessibles.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine