Retour

Des restaurateurs de la Gaspésie veulent pouvoir servir du gibier

Plus que quelques heures et, samedi matin, la Gaspésie va redevenir le paradis de la chasse. Pas moins de 25 000 chasseurs vont traquer l'orignal gaspésien durant une semaine. Même si cette viande fait le bonheur des chasseurs et de leur famille, il est toujours impossible de la servir dans les restaurants de la province, contrairement à Terre-Neuve-et-Labrador.

Un non-sens pour les restaurateurs des régions, où la chasse est considérée comme une religion, affirme Simon Poirier, du Brise-Bise, à Gaspé. Il affirme que durant la chasse, des épicuriens de partout se rendent à Saint-Jean-de-Terre-Neuve, attirés par les grandes tables qui servent du gibier sauvage. Le restaurateur de Gaspé aimerait profiter des mêmes conditions.

Projet pilote pour servir du gibier abandonné

Au printemps 2014, le gouvernement péquiste proposait un projet-pilote pour permettre à une dizaine de restaurateurs de servir de la viande sauvage. Finalement, avec l'arrivée du gouvernement libéral, le projet n'a jamais vu le jour. 

Le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec, le MAPAQ, ne semble pas très ouvert à une telle initiative. La conseillère en salubrité des aliments, Johanne Mainville, affirme que la viande de bois peut devenir rapidement périssable. 

Dans les restaurants du Québec, seule la viande provenant d'abattoirs et contrôlée par le ministère, ce qui comprend le gibier d'élevage, est autorisée. 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine