Depuis quatre ans, chaque été, des chercheurs parcourent les forêts de l'Est du Québec afin de mieux comprendre ce qui déclenche les infestations de tordeuses des bourgeons de l'épinette.

Les scientifiques croient pouvoir trouver de nouveaux moyens de lutter contre ces proliférations avant qu'elles ne détruisent des millions d'arbres.

En les attirant par l'odeur ou par la lumière, on arrive à les capturer en grand nombre et à les détruire grâce à des plaquettes d'insecticide déposées dans les pièges.

Selon les chercheurs, ces spécimens contiennent une mine de renseignements qui leur permettront de développer de nouveaux moyens de prévenir les infestations de tordeuses des bourgeons de l'épinette. 

Comme ces papillons voyagent beaucoup et à des vitesses parfois fulgurantes, on tente de percer le secret de leurs déplacements à partir de modèles mathématiques et en utilisant de nouvelles technologies.

Par exemple, les radars Dopler permettent maintenant de déceler les vols massifs de tordeuses sur des images radar.

Lors de la dernière épidémie dans les années 70 et 80, on a procédé à l'arrosage massif des forêts afin de protéger les arbres. Les scientifiques espèrent maintenant pouvoir intervenir avant l'infestation.

Le défi sera de prévoir où les papillons vont se déposer, afin de pouvoir les éliminer avec des insecticides bien ciblés.

D'après les informations de Paul Huot.



Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Ils en repêchent par milliers chaque année à Amsterdam





Rabais de la semaine