Retour

Des spécialistes des mammifères marins s'opposent au pipeline Énergie Est

Le groupe de recherche et d'éducation sur les mammifères marins (GREMM) s'oppose à la construction du pipeline Énergie Est de TransCanada.

Dans le mémoire soumis au BAPE et rendu public lundi, l'organisme explique qu'un déversement de pétrole dans un affluent du Saint-Laurent nuirait aux bélugas et aux autres mammifères marins et qu'en conséquence les risques sont trop élevés pour que le projet soit acceptable.

Le GREMM rappelle que  le déversement de la plateforme DeepWater Horizon dans le golfe du Mexique a eu des conséquences désastreuses sur les populations de rorquals et de grands dauphins.

« Si on construit le pipeline là, le long de l'estuaire du Saint-Laurent, en cas de déversement, ce pétrole pourrait aboutir dans l'habitat essentiel du béluga et avoir des conséquences désastreuses comme celles qu'on a observées sur les grands dauphins dans le golfe du Mexique », met en garde le président fondateur du GREMM, Robert Michaud.

Les chercheurs du groupe déplorent également l'absence d'étude d'impact sur les mammifères marins en cas de déversement majeur dans le Saint-Laurent.

Le mémoire du GREMM se base sur les travaux menés par le chercheur de l'ISMER Émilien Pelletier, qui ont démontré que le pétrole que prévoit transporter TransCanada est plus lourd et plus visqueux que le pétrole conventionnel et qu'il est plus difficile à récupérer.

D'après les informations de Paul Huot

Plus d'articles

Commentaires