Grâce au Baie-Comois Jean-Émile Valois, c'est plus de 12 tonnes de livres qui seront distribués aux plus démunis. Lundi matin, un camion plein de livres usagés quittera la Côte-Nord afin d'aider les gens dans le besoin.

Un texte de Roxanne Simard

Pour réussir un si grand exploit, Jean-Émile Valois collabore depuis plusieurs années avec l'organisme Cultures à partager, à Saguenay.

« L'organisme organise des bibliothèques complètes avec des livres sur tous les sujets et les vend ensuite, à moindre coût, à des écoles ou des municipalités défavorisées à Haïti ou dans d'autres pays d'Amérique du sud », explique-t-il.

Les livres trop usés sont quant à eux envoyés à la récupération.

Pour Jean-Émile Valois, il ne s'agit pas d'une première.

L'an dernier, il avait récolté pas moins de 19 tonnes de livres pour l'organisme Cultures à partager, qui avait ensuite trié et expédié les livres dans des pays défavorisés.

Un souci environnemental

C'est aussi pour une question environnementale que Jean-Émile Valois amasse des livres usagés. Pour lui, c'est une façon d'éviter le gaspillage. « Ça donne une deuxième vie aux livres », précise-t-il, satisfait.

C'est d'ailleurs pour cette raison que la Régie de gestion des matières résiduelles de Manicouagan collabore à son projet en lui prêtant un entrepôt. 

S'impliquer pour aider les autres

Maintenant retraité, Jean-Émile Valois s'implique depuis longtemps pour aider les gens de sa communauté et d'ailleurs dans le monde.

C'est lors d'un voyage à Haïti, en 1980, qu'il a eu l'idée d'envoyer des livres dans les pays plus démunis. « Là-bas, j'ai vu qu'une école de Chicoutimi avait fait un don de livres, alors je me suis dit, pourquoi ne pas faire la même chose avec les écoles de Baie-Comeau », a-t-il lancé.

En plus de sa collaboration avec Cultures à partager, il envoie aussi des vêtements au Centre amitié de solidarité internationale de la région des Appalaches (CASIRA).

C'est bien entendu grâce à l'aide d'amis et d'autres bénévoles que Jean-Émile Valois peut encore cette année réaliser ce geste de solidarité internationnale.

Plus d'articles

Commentaires