Retour

Détails sur l'opération qui a permis d'arrêter Johanne Johnson

Mardi, un agent d'infiltration de la Sûreté du Québec est venu expliquer la méthode d'enquête « Mr. Big », qui a permis d'arrêter la principale suspecte du meurtre de James Dubé, Johanne Johnson. Cette opération a eu lieu en décembre 2012.

Un texte de Jean-François DeschênesTwitterCourriel

L'homme à la barre a dévoilé qu'une agente d'infiltration a approché Johanne Johnson pour qu'elle l'aide à retrouver sa fille disparue. L'événement fictif se déroulait à Rivière-du-Loup, où demeure Mme Johnson en 2012.

Par la suite, un travail légal lui a été offert dans une entreprise de saisie de voiture. L'agente a indiqué à la juge : « Tranquillement on lui a fait comprendre que la compagnie ne faisait pas que des transactions légales ».

Ensuite, le témoin a indiqué que Mme Johnson a accepté de participer à des transactions de nature illégale pour lesquelles elle a été payée. Ces transactions consistaient à vendre des cartes cadeaux de SAQ clonées, des téléphones cellulaires et des gilets de hockey contrefaits.

Le pêcheur James Dubé a été retrouvé mort dans sa résidence de Grande-Rivière en avril 1998.

Johanne Johnson était la principale suspecte dans cette affaire, mais la Sûreté du Québec n'avait pas assez de preuves pour l'arrêter à l'époque.

En 2013, la section des crimes non résolus a recueilli de nouvelles preuves, qui ont mené à son arrestation.

Le procès devant jury devrait se poursuivre jusqu'au 13 mai.

D'après les informations de Martin Toulgoat

Plus d'articles