Retour

Détails sur l'opération qui a permis d'arrêter Johanne Johnson

Mardi, un agent d'infiltration de la Sûreté du Québec est venu expliquer la méthode d'enquête « Mr. Big », qui a permis d'arrêter la principale suspecte du meurtre de James Dubé, Johanne Johnson. Cette opération a eu lieu en décembre 2012.

Un texte de Jean-François DeschênesTwitterCourriel

L'homme à la barre a dévoilé qu'une agente d'infiltration a approché Johanne Johnson pour qu'elle l'aide à retrouver sa fille disparue. L'événement fictif se déroulait à Rivière-du-Loup, où demeure Mme Johnson en 2012.

Par la suite, un travail légal lui a été offert dans une entreprise de saisie de voiture. L'agente a indiqué à la juge : « Tranquillement on lui a fait comprendre que la compagnie ne faisait pas que des transactions légales ».

Ensuite, le témoin a indiqué que Mme Johnson a accepté de participer à des transactions de nature illégale pour lesquelles elle a été payée. Ces transactions consistaient à vendre des cartes cadeaux de SAQ clonées, des téléphones cellulaires et des gilets de hockey contrefaits.

Le pêcheur James Dubé a été retrouvé mort dans sa résidence de Grande-Rivière en avril 1998.

Johanne Johnson était la principale suspecte dans cette affaire, mais la Sûreté du Québec n'avait pas assez de preuves pour l'arrêter à l'époque.

En 2013, la section des crimes non résolus a recueilli de nouvelles preuves, qui ont mené à son arrestation.

Le procès devant jury devrait se poursuivre jusqu'au 13 mai.

D'après les informations de Martin Toulgoat

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine