Les 55 jeunes qui participent cette semaine à l'école de hockey du Drakkar de Baie-Comeau reçoivent des conseils de deux membres de la famille Cadorette.

Un texte de Marlène Joseph-Blais

Philippe, l'ancien gardien vedette de l'équipe, est de retour à Baie-Comeau pour transmettre son expérience aux joueurs, tandis que son père, Martin, vient de joindre l'organisation comme entraîneur adjoint. « Ça paraît bizarre un peu de venir après notre fils. Habituellement, c'est le père qui arrive et c'est l'enfant qui vient après », lance-t-il.

Martin Cadorette a mis les pieds sur la Côte-Nord dimanche et prépare sa toute première saison dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). « Je connaissais beaucoup de gens autour ici. Je suis content, parce qu'ils me donnent une chance de pouvoir gravir les échelons dans le junior », dit-il.

Aider les jeunes gardiens

Philippe Cadorette a terminé son parcours junior avec les Cataractes de Shawinigan, mais il n'a pas hésité à revenir sur la Côte-Nord pour enseigner aux jeunes gardiens. « C'est important de commencer avec de bonnes bases », affirme celui qui détient le record de blanchissages dans la LHJMQ.

Il veut encourager les joueurs qui choisissent d'être gardien de but, « la plus belle position au hockey », assure-t-il. Quelques participants de l'école de hockey du Drakkar portent déjà fièrement leurs jambières, comme lui quand il était enfant.

Philippe Cadorette entrera à l'Université Concordia à l'automne pour étudier en éducation préscolaire et enseignement primaire. Il se joindra aux Stingers, l'équipe de hockey de l'institution montréalaise.

Plus d'articles

Commentaires