Retour

Deux candidats bloquistes annoncent leurs couleurs dans l'Est

Au cinquième jour de la campagne électorale fédérale, deux jeunes candidats du Bloc québécois annoncent leurs couleurs dans l'Est du Québec.

Un texte de Brigitte Dubé

Louis Gagnon profite du passage du chef Gilles Duceppe dans Montmagny-L'Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup pour lancer sa campagne.

Quant à la candidate dans Avignon-Matane-Matapédia-La Mitis, Kédina Fleury-Samson, elle aura participé à quatre points de presse, à Mont-Joli et Matane, Amqui et Carleton-sur-Mer.

En entrevue, les deux candidats ont souligné l'importance de certains dossiers comme le transport de pétrole par train qui, selon eux, menace la sécurité de la population du Bas-Saint-Laurent.

Ils se sont dits aussi préoccupés par le projet de pipeline de la pétrolière albertaine TransCanada, qui pourrait longer le fleuve Saint-Laurent pour aboutir à un éventuel port pétrolier.

Les deux ont aussi promis de suivre de près les négociations en vue du Partenariat transpacifique et ses impacts sur l'industrie agricole, un apport économique important dans la région. Le système de gestion de l'offre, qui protège les intérêts des agriculteurs, est en jeu dans ces discussions.

Louis Gagnon

Originaire de Rivière-du-Loup, Louis Gagnon est déjà connu pour avoir tenté de se faire élire dans son comté aux élections provinciales, sous la bannière de Québec solidaire. Fils d'agriculteur, il se dit particulièrement sensible à leur cause. Ce professeur de français cumule différents engagements sociaux et communautaires, tant au niveau local qu'international.

Louis Gagnon manifeste une confiance inébranlable dans son parti.

Le candidat affirme qu'il est déjà actif sur le terrain et sur les réseaux sociaux. Il surveille de près le dossier du port de Cacouna. « C'est le dossier le plus urgent parce que le gouvernement fédéral veut le vendre, mentionne-t-il. Pour moi, le port de Gros-Cacouna devrait nous appartenir. »

Kédina Fleury Samson

La candidate Kédina Fleury-Samson vit à Mont-Joli. Elle se dit forte de ses six années passées au conseil municipal et de son implication sociale dans divers conseils d'administration, dans le domaine économique et de la santé, entre autres.

Pour elle, seul le Bloc québécois peut défendre les intérêts du Québec à Ottawa. La cause indépendantiste lui tient coeur.

En plus des priorités qu'elle partage avec son collègue, la candidate veut défendre les dossiers portant sur le financement des infrastructures et les coupures à l'assurance-emploi.

Kédina Fleury-Samson a l'appui du député péquiste Pascal Bérubé. En point de presse, il a rappelé que son comté est le plus indépendantiste au Québec et que le Bloc y a obtenu ses meilleurs résultats aux dernières élections.


Les deux candidats ne semblent pas impressionnés par la longueur de la campagne, qui se termine le 19 octobre.

D'après des propos recueillis par Jennifer Boudreau

Plus d'articles

Commentaires