Retour

Deux députés déçus des investissements routiers en Gaspésie

Pour le député de Gaspé, Gaétan Lelièvre, et le député de Bonaventure, Sylvain Roy, dénoncent les investissements routiers annoncés en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine, qui sont nettement insuffisants selon eux.

Québec verse près de 96 millions de dollars pour 2016-2018, soit 48 millions de dollars par année. Selon les députés, il s'agit du plus bas budget dédié à la région depuis les dix dernières années.

À titre d'exemple, le budget accordé par le Parti québécois à la région était de 167,8 millions de dollars pour la période 2013-2015, soit 84 millions par année.

De 2014 à 2016, le budget annuel des investissements pour le réseau routier gaspésien a été coupé de près de 50 % alors qu'il augmente partout dans les grands centres, dénoncent Gaétan Lelièvre et Sylvain Roy.

« Après avoir abandonné le train et ignoré les besoins aériens, le gouvernement libéral actuel s'attaque maintenant au dernier mode de transport encore opérationnel en Gaspésie : le réseau routier », déplore Gaétan Lelièvre.

Parmi les travaux routiers importants en attente, selon M. Lelièvre : le pont de Rosebridge, la route 132 dans les secteurs de l'Estran, Petite-Vallée, Grande-Vallée et Grand-Étang, puis la courbe la plus dangereuse du Québec dit-il, sur la route 132 à Pabos Mills.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine