Retour

Deux employés du CHSLD de Rimouski tirent la sonnette d'alarme

Deux employés du Centre d'hébergement de soins de longue durée de Rimouski lancent un cri de détresse pour dénoncer la pénurie de personnel de leur CHSLD. Selon eux, cette pénurie aurait des conséquences sur la qualité des soins offerts aux patients.

Les conditions de vie des résidents du CHSLD de Rimouski se dégradent, disent ces deux employés.

Ils ont préféré nous parler sous le couvert de l'anonymat par peur de perdre leur emploi.

Selon une employée que nous avons rencontrée, il arriverait même à certains moments que des préposés ne prennent pas le temps de servir les collations :

« j'ai vu des collègues préposés cacher des compotes ou cacher de la nourriture dans des tiroirs pour ne pas se faire taper sur la tête par les infirmières », nous dit-on.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent dit être conscient qu'il y a de la pression sur les employés et que les derniers mois ont été exigeants en raison de congés de maladie, des absences prolongées et des vacances.

Par courriel, le CISSS affirme que le ratio personnel/résident est conforme aux exigences et aux meilleures pratiques, à quelques « nuances près où des ajustements seront apportés. »

Cela dit, le dernier ajustement du ratio personnel/résident remonte à il y a cinq ans, peut-on lire dans le courriel envoyé par le CISSS.

Selon Nancy Langlais, de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec, le recrutement de personnel demeure difficile.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent admet que la stabilisation des équipes et le recrutement sont ses plus grands défis. Il annonce cependant qu'au cours des prochaines semaines, 40 postes devraient être affichés.

D'après les informations d'Isabelle Damphousse

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine